Adoption de Nora : sa nouvelle vie

Au refuge animal de Touques, l’adoption d’un chat doit être aussi réfléchie que celle d’un chien. Aujourd’hui, nous avons reçu le témoignage de Jéremy, l’heureux nouveau papa de Nora. Comme vous pourrez le découvrir ci-après, la petite chatonne se porte à merveille et l’adoption reste une belle expérience pour cet amoureux des chats.

Nous sommes toujours agréablement satisfaits lorsque nous recevons des retours comme celui-ci.

« Il y a quelques mois maintenant, j’ai entendu parler d’une petite boule de poils noire, qui espérait trouver un nouveau foyer. En manque d’une présence féline depuis trop longtemps, j’ai donc pris contact avec le refuge de Touques où elle se trouvait. Un accueil très sympathique m’a été réservé, et il m’a été confirmé que Nora était bel et bien à adopter sous quelques semaines, tout en m’invitant à venir la rencontrer. Ayant toujours voulu avoir un chat noir, j’ai ainsi fait part de mon grand intérêt pour l’adopter.

Quelques jours plus tard, je me suis rendu sur place pour découvrir la demoiselle. Cette fois encore, j’ai été accueilli très chaleureusement par la personne qui s’occupait du refuge ce jour-là. Après une brève discussion, nous sommes allés dans la pièce où séjournent les chats en attente d’un maître à qui donner de l’affection. J’ai été immédiatement saisi par l’affectuosité apparente des félins qui s’y trouvaient, et qui, malgré le fait qu’ils doivent patienter derrière des barreaux, avaient tous l’air très bien traités.

Puis, alors qu’elle était prostrée au fond de sa cage, je fis la rencontre de Nora, avec son beau pelage noir et ses beaux yeux verts. Elle semblait alors très timide et vulnérable, ce qui m’avait été indiqué par les responsables du refuge. Il ne fut pas si facile de l’attraper, mais une fois dans mes bras, j’eus rapidement le sentiment que nous nous étions bien trouvés. Bien qu’aux aguets, je la sentis tout de même très tendre, et très friande de l’affection que j’avais à lui apporter.

Il n’y avait alors pas à réfléchir, je ne voulais pas repartir sans elle. Si j’en avais eu les moyens, je dois l’avouer, je les aurais même bien tous emmenés avec moi, tant il est dur de voir des animaux qui ne demandent qu’à offrir de l’amour enfermés dans une cage. Mais je ne pouvais en accueillir qu’un, et c’est pour Nora que j’étais venu. Nous remplîmes alors les papiers d’adoption, après que j’ai quand même pu justifier des bonnes conditions dans lesquelles j’allais l’accueillir.

Une dernière mise en garde s’imposait, car Nora semblait avoir besoin de temps et de patience pour surmonter sa timidité et ses quelques craintes. À mes yeux, le jeu en valait très largement la chandelle, mais il était important pour l’équipe de s’assurer qu’elle puisse être dans un bon environnement, démarche que j’ai jugé très responsable de leur part, mais aussi rassurante à mon niveau.

L’adoption m’a coûté seulement 80€. Seulement, car ce tarif comprend également sa vaccination, son puçage, son vermifugeage et sa stérilisation. En plus, un kit m’était donné avec son carnet de santé, dans lequel se trouvaient une gamelle de bonne facture et des croquettes. Comme Nora avait à peine 4 mois à ce moment, ma seule mission était alors de l’emmener faire son rappel de vaccin, ainsi que sa stérilisation quand le moment sera venu, sans avoir un seul centime à débourser à ce moment. Autrement dit, un rapide calcul permet de vite se rendre compte des économies que j’ai pu faire au niveau de ses frais médicaux.

Les formalités remplies, je dus, à contrecœur, remettre la demoiselle en cage le temps de l’amener jusqu’à son nouveau foyer. J’ai alors été saisi par l’émotion à la voir partir que semblait ressentir la dame présente ce jour-là. C’est dans ce genre de regard qu’on voit que ces personnes sont passionnées par ce qu’elles font, et qu’elles donnent tout ce qu’elles peuvent pour offrir le maximum de ce dont ils ont besoin à tout ces animaux.

Nora a été très calme le temps du trajet. Comme je m’y attendais, une fois arrivés à l’appartement, elle mit de longues minutes à sortir de sa cage, puis partit se prostrer sous le canapé. Après avoir bien pris son temps, elle entama alors, doucement, la découverte des lieux, puis vint petit à petit vers moi pour quelques caresses. Les jours passants, nous sommes rapidement devenus complices, et elle a très rapidement pris ses marques.

Aujourd’hui, Nora a bien grandi, et se laisse vivre comme une « pachat » ! Elle joue beaucoup, fait de temps en temps ses quelques bêtises de chatonne, mais est très affectueuse. Elle a un caractère digne de celui d’une panthère noire, mais est surtout devenue très sociable ! Elle aime passer de jambes en jambes pour aller réclamer quelques caresses, et a le don pour se faire remarquer quand on ne fait plus attention à elle ! Son surnom officiel est désormais « la Poupette » !

Je suis très satisfait de cette adoption, et conseille vivement à toute personne souhaitant un animal de compagnie de prendre contact avec le refuge animalier de Touques. L’équipe est très sympathique et réactive, et leur amour des animaux est évident. Ils sont nombreux à ce refuge à attendre et à espérer une nouvelle maison, alors si vous pouvez accueillir un nouveau compagnon, je vous encourage à passer les voir ! »